Source : http://skystars.unblog.fr/2010/10/04/  via http://www.facebook.com/profile.php?id=1073163082

Le 2 juillet 2010, a été officiellement annoncé, à l’Ecole militaire, la création du Commandement Interarmées de l’Espace (CIE), conformément aux objectifs fixés par le Livre Blanc de 2008.

 

La-France-fait-face-aux-Ovnis-militairement-sciencextra.com.jpg

 


Dans son allocution, le chef d’état-major des armées a souligné que le CIE est dorénavant « le point d’entrée de toute question spatiale ».

Cette structure resserrée, commandée par le Général de brigade aérienne Yves Arnaud, relève du chef d’état-major des armées, l’Amiral Edouard Guillaud. Celui-ci, dans son allocution, a souligné que le CIE est dorénavant « le point d’entrée de toute question spatiale  ». Ce commandement se voit attribuer des missions à caractère transverse dans 4 grands domaines :

  • Politique et coopération,
  • Préparation de l’avenir,
  • Emploi et coordination,
  • Maîtrise de l’environnement spatial.

L’accent est ainsi mis sur la nécessité de développer l’indépendance stratégique de la France dans le domaine spatial, comme l’a affirmé en février 2008, à Kourou, le Président de la République.

Philippe Deneuve 

source : http://www.defense.gouv.fr/content/view/full/78771

« Parmi les missions du CIE, figurent en bonne place certaines missions dont l’importance n’échappera à personne dans le cas où le sujet des phénomènes aérospatiaux non-identifiés (PAN)  deviendrait un jour prioritaire pour notre sécurité nationale, notamment celle relevant de la liberté de manoeuvre de nos moyens dans l’Espace et de la limitation de l’emploi de celui-ci par des adversaires potentiels.

(…)

Le CIE intègrera les données en provenance du renseignement, de la défense aérienne et de la recherche spatiale en coordonnant l’action de structures telles que la Direction du Renseignement Militaire (DRM), le Commandement de la Défense Aérienne et des Opérations Aériennes (CDAOA), le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) »

 

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

du 17 juillet 2010

 

Décrets, arrêtés, circulaires

 

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

NOR : DEFD1018085A

Arrêté du 7 juillet 2010 portant création du commandement interarmées de l’espace et modifiant l’arrêté du 16 février 2010 portant organisation de l’état-major des armées et fixant la liste des autorités et organismes directement subordonnés au chef d’état-major desarmées

Le ministre de la défense,

Vu le code de la défense, et notamment ses articles R.* 3121-1 à D. 3121-20 ;

Vu l’arrêté du 16 février 2010 portant organisation de l’état-major des armées et fixant la liste des autorités et organismes directement subordonnés au chef d’état-major des armées,

Arrête :

Art. 1er. – Le commandement interarmées de l’espace est un organisme interarmées qui relève du chef d’état-major des armées.

Il est placé sous l’autorité d’un officier général qui conseille le chef d’état-major des armées en matière d’utilisation de l’espace extra-atmosphérique et représente l’état-major des armées pour toute question relative à l’espace et relevant du domaine de compétence des armées.

Art. 2. – Le commandement interarmées de l’espace élabore la politique spatiale militaire pour le chef d’état-major des armées.

A ce titre, il est notamment chargé :

1o D’identifier les besoins militaires en matière de capacités spatiales ;

2o De participer, pour l’état-major des armées, à l’élaboration et à la conduite des

coopérations européenne, internationale et multilatérale dans le domaine spatial ;

3o De conseiller les autorités ou organismes du ministère de la défense en leur apportant son expertise sur les questions spatiales relevant du domaine de compétences des armées.

Art. 3. – Le commandement interarmées de l’espace contribue à la mise en oeuvre de la politique militaire spatiale.

A ce titre :

1o Il participe à l’expression du besoin opérationnel et contribue à la conception et à la mise en oeuvre de la stratégie d’acquisition des capacités spatiales de défense ;

2o Il commande les capacités spatiales militaires françaises et coordonne l’emploi des moyens nécessaires ;

3o Il participe à la maîtrise de l’environnement spatial.

Dans ce cadre, il est notamment chargé de préserver la liberté d’exploration et d’utilisation de l’espace extraatmosphérique par les armées.

Il participe au recueil des éléments d’information nécessaires à la connaissance de la situation spatiale et propose au chef d’état-major les modes d’action visant à limiter l’impact de l’emploi des capacités spatiales par des adversaires potentiels.I

Il contribue au respect par l’Etat français de ses engagements internationaux dans le domaine spatial.

Il peut apporter son concours à l’ensemble des organismes du ministère de la défense ou au profit d’organismes extérieurs au ministère pour l’exercice des missions d’intérêt général nécessitant son intervention.

Art. 4. – L’organisation et les modalités de fonctionnement du commandement interarmées de l’espace sont fixées par instruction du chef d’état-major des armées.

Art. 5. – L’arrêté du 16 février 2010 susvisé est modifié ainsi qu’il suit :

1o Au II de l’article 2, les mots : « et d’un officier général, expert de haut niveau dans le domaine de l’espace » sont supprimés ;

2o Le I de l’article 18 est supprimé ;

3o Au premier alinéa de l’article 18, les mots : « de l’espace, » sont supprimés ;

4o Au du 4 du III de l’article 3, au premier alinéa et au III de l’article 18 ainsi qu’à l’article 19, les mots :

« espace-programmes interarmées » sont remplacés par les mots : « cohérence des programmes interarmées » ;

 

5o Après le XVI de l’article 24, il est inséré un alinéa XVI bis ainsi rédigé :

« XVI bis. - Le commandement interarmées de l’espace ; ».

 

Art. 6. – Le chef d’état-major des armées est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au

Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 7 juillet 2010.

 

HERVÉ MORIN

lien : http://www.asafrance.fr/documents-officiels/312-creation-du-commandement-interarmees-de-lespace

 

Retour à l'accueil