http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69451.htm

Au cours de la semaine du 5 mars 2012, Frank Wolf, Président du sous-comité du Sénat pour le commerce, la justice et la science (comité en charge du financement de la NASA), a envoyé une lettre à Charles Bolden, pour rejeter le projet d'abandon de la mission ExoMars. Dans la foulée, un membre du sous-comité, représentant le district dans lequel se situe l'institut JPL ("Jet Propulsion Laboratory") chargé de la mission ExoMars, a tenu à féliciter M.Wolf pour cette initiative. Selon lui, l'abandon d'ExoMars serait un désastre pour l'avance technologique américaine dans les sciences de l'espace. Pour mémoire, ExoMars consiste en l'envoi d'un engin mobile sur la surface de la planète Mars avec pour objectif de faire in situ des expériences exobiologiques par prélèvement d'échantillons au sol. Ces expériences permettront de déterminer si la planète a connu dans son passé une présence de vie biologique. Deux missions étaient prévues, l'une 2016, l'autre en 2018. Cependant, avec la requête budgétaire pour 2013, la NASA prévoit d'annuler sa contribution à la mission.

Cette lettre permet donc à la mission ExoMars de rester un sujet de débats au Congrès et donc d'échapper à une probable coupe budgétaire. Tout l'enjeu est de trouver dans le budget fédéral de la NASA l'argent pour la financer. Autre point bloquant, le calendrier : d'ici le vote par le Congrès du budget de la NASA, avec une très possible phase de "continuing resolution" (à cause de l'année électorale) qui repousserait ce dernier à octobre 2012, l'ESA risque de passer à l'étape suivante avec son partenaire russe. Il serait alors trop tard pour la NASA de revenir dans la course.

Affaire à suivre.

Retour à l'accueil