MRO a-t-elle levé le voile sur l'origine des ravines ?
 
Les ravines martiennes sont de petits dispositifs en forme de V façonnés par des écoulements (érosion) que l'on a un temps pensé qu'il s'agissait d'eau liquide. Hypothèse excitante mais rapidement écartée au profit d'une explication plus consensuelle qui s'appuie sur de la glace d'eau réchauffée et mélangée à beaucoup de cailloux plutôt que d'eau liquide.

L'hypothèse veut que l'origine de ces ravines serait que le dioxyde de carbone gèle sur les pentes à un moment donné. Lorsque l'air ambiant se réchauffe, la sublimation rapide de ce dioxyde de carbone laisse place à une couche de glace d'eau qui finit également par fondre et trace des ravines.

Les premières ravines ont été découvertes en 1999 par la sonde Mars Global Surveyor. A l'échelle géologique de la planète, leur formation serait récente ; moins d'un million d'années.
010507-aj2-gd.jpg
Les images les plus récentes, acquises par la caméra Hirise de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter, accompagnées de l'analyse des données qu'elles contiennent vont dans ce sens et accréditent l'idée que ces ravines seraient façonnées par de banals glissements de terrain. Mieux encore, ces images d'une finesse sans précédent (26 centimètres par pixel), laisse supposer que ces ravines ont été causées par des glissements de terrain totalement sec.

Le spectromètre CRIMS de la sonde a confirmé que les dépôts vus dans les ravines en question n'étaient pas fait de givre, de glace d'eau ou encore d'un minerai, fruit de la décomposition / déperdition de l'évaporation d'eau salée. La prochaine étape sera donc de déterminer la nature exacte de ce matériau qui en déboulant forme ces ravines. Un rapide coup d'œil sur le sommet de ces pentes, où prennent naissance les ravines, montrent des dépôts assez lumineux et apparemment récents.

Mais, dans certains cas, cette explication de l'absence d'eau à l'état liquide ne s'applique pas ! Des ravines vues par MRO ne sont pas suffisamment pentues pour permettre à du sable ou de la poussière de s'écouler en creusant le terrain. La lecture des images de ces ravines laisse à penser que l'on serait en présence de glace d'eau réchauffée et mélangée à beaucoup de cailloux. Mais, la sonde n'a pas détecté de trace d'eau.

A suivre donc…
Retour à l'accueil