Les autorités argentines enquête sur un objet non identifié tombé dans une zone rurale de la province de Corrientes (nord-est) qui pourrait venir d'un engin spatial et ont demandé aux États-Unis de les aider à déterminer sa provenance, a-t-on appris de sources militaires mercredi.
Du personnel des forces aériennes s'est mis en route pour la ville de San Roque, à 1000 km au nord-est de la capitale, où dans la nuit de mardi à mercredi la chute d'un objet cylindrique a été signalée, selon Jorge Reta, porte-parole des forces aériennes.
Des contacts ont été établis «avec les autorités des États-Unis» pour déterminer si l'objet provenait d'un satellite ou d'un autre engin spatial, selon M. Reta. À une télévision locale, le sous-secrétaire à la sécurité de la province de Corrientes, Manuel Aguirre, a déclaré qu'il s'agit d'un engin cylindrique de «3,3 mètres de diamètre et 1,60 mètre de haut» portant l'inscription «A 41-8 1060370501-S».
«S'il porte une telle identification, c'est que quelqu'un l'utilisait ce n'est pas quelque chose d'étranger aux habitants de la Terre», a estimé M. Aguirre.
«Nous faisons très attention car nous ne savons pas ce que c'est. Les gens sur place ont dit avoir vu tomber une boule de feu et qu'une explosion très forte s'est produite qui a fait trembler la terre dans la zone», a souligné le sous-secrétaire régional. Il a ajouté qu'«un liquide jaune sort de l'objet qui s'est perforé», soulignant aussi qu'il n'est «pas fabriqué à partir d'un métal lourd comme du plomb, du fer ou de l'acier parce qu'avec l'impact qu'il a subi il aurait dû sinon s'enfoncer dans le sol».
«Il n'est sans doute pas davantage fait d'acier car avec l'impact, l'explosion et l'incendie, il aurait dû exploser et cela ne s'est pas produit», a ajouté M. Aguirre
Retour à l'accueil