26 décembre 1980, Rendlesham Forest, Norfolk, Base aérienne Bentwaters, UK.

A 3 h00 du matin, les radars de la base RAF de Watton (Norfolk) perçoivent un inconnu survolant la mer du Nord en direction de la côte. Ils disparaît des écrans aux alentours de la forêt de Rendlesham. A peu près au même moment, près de cette forêt, les agents de sécurité à la porte de la base USAF de la RAF de Woodbridge voient des lumières descendre du ciel vers les arbres. On leur accorde la permission d'enquêter et ils quittent la base dans une Jeep. A 5 h 30, c'est l'incident de Rendlesham : alors qu'il sert en tant que commandant de base à la base aérienne de Bentwaters dans le sud de l'Angleterre, le colonel Halt observe et enquête sur divers objets anormaux apparus dans le ciel de la Forêt de Rendlesham. Les observations interviènent en deux nuits distinctes lors de la semaine suivant Noël.
Les soldats arrivés sur place ont fait état dans leur rapport qu'une grande lumière s'était écrasée dans les bois. Ils décrivirent un disque avec a sa base trois pieds reposant sur le sol.

Mais le plus extraordinaire reste à venir. Les soldats affirment avoir vu plusieurs petits humanoïdes à la peau grisâtre et aux têtes disproportionnées "suspendus" à proximité de l'engin comme "s'ils étaient en train d'effectuer des réparations..."

Un ouvrier forestier a prétendu avoir trouvé le site de l'accident le lendemain de l'incident. Il a rapporté les dommages causés aux arbres par la violence du crash et il a aussi marqué l'endroit pour en faire l'écho aux autorités locales.
A son retour sur les lieux le lendemain, le site avait été entièrement "néttoyé".
Un autre témoin, Gordon Levitt, a observé l'objet survolé silencieusement par-dessus sa maison. Il l'a décrit comme un "engin en forme de A luisant et phosphorescent". Le chien de Levitt avait aboyé fortement à la vue de l'objet, il fut ensuite malade puis mourut quelques jours plus tard...

Plusieurs enquêteurs ont fait pression auprès du gouvernement américain afin d'obtenir une note déclassifiée par l'intermédiaire d'une loi sur la liberté d'information (FOIA - Freedom Of Information Act). Cette note écrite a été envoyée au Ministère Britannique de la Défense et serait composée de trois thémes. Premièrement : attérissage d'un objet pendant la première nuit; deuxièmement : la découverte au sol de traces avec analyse démontrant un rayonnement excessif; troisièmement : une autre observation la nuit suivante à été rapportée.
Cependant, un second document n'a pu être révélé pour cause de "Secret Défense"...
Retour à l'accueil