LA MARINE CHILIENNE PUBLIE UNE VIDEO SUR UN OVNI AU COMPORTEMENT BIZARRE

Publié le par internaaze

Une vidéo exceptionnelle de neuf minutes de la Marine à propos d’un OVNI affichant un comportement très inhabituel, étudié par les autorités chiliennes depuis deux ans, est maintenant diffusée au public.

Source 

Le 11 novembre 2014, un hélicoptère de la Marine Chilienne (Airbus Cougar AS-532) effectuait une mission de patrouille de jour en volant vers le nord le long de la côte, à l’ouest de Santiago. À bord se trouvaient le pilote, un capitaine de la Marine (avec de nombreuses années d’expérience en vol) , et un technicien de la Marine qui a testé une caméra infrarouge MX-15 HD Forward Looking Infra Red (FLIR) de WESCAM, utilisée le plus souvent pour  »  De  la reconnaissance « , selon le site Web du produit. L’avion volait à une altitude d’environ 4 500 pieds  ( 1371, 6 m ) par un après-midi clair avec une visibilité horizontale illimitée, la température de l’air à cette altitude était de 10 ° C (50 ° F). Il y avait une base de nuage au-dessus à 10.000 pieds(3048m) , et une couche de stratocumulus, des nuages situés en-dessous. L’hélicoptère volait à environ 132 nœuds( 244,464 km/h -245 km/h environ).

À 13 h 52, pendant le tournage sur le terrain, le technicien a observé un étrange objet volant se situant à gauche sur l’océan. Bientôt les deux hommes l’ont observée à l’œil nu. Ils ont remarqué que la vitesse et l’altitude de l’objet semblaient être à peu près identiques à celles de l’hélicoptère et ont estimé que l’objet se trouvait à environ 35-40 km (55-65 km). Il voyageait W / NW, selon le capitaine. Le technicien a orienté la caméra sur l’objet immédiatement et a zoomé avec l’infrarouge (IR) pour une meilleure clarté.

 

Peu de temps après, le pilote a contacté deux stations radar – l’une à proximité de la côte et l’autre qu est le principal système de contrôle de la DGAC (Ground Radar primaire) à Santiago – pour signaler le trafic inconnu. Aucune station ne pouvait le détecter sur le radar, bien que les deux aient facilement pris l’hélicoptère. Les contrôleurs de la circulation aérienne ont confirmé qu’aucun trafic, civil ou militaire, n’avait été signalé dans la zone et qu’aucun aéronef n’avait été autorisé à voler dans l’espace aérien où l’objet était situé. Le radar embarqué était également incapable de détecter l’objet, et le radar de la caméra ne pouvait pas le verrouiller.

Le pilote a essayé à plusieurs reprises de communiquer avec l’UAP, en utilisant la bande passante multi-nationale, civile conçue à cet effet. Il n’a reçu aucune réponse. Le technicien a filmé l’objet pendant neuf minutes et douze secondes, principalement en IR. Ce capteur produit une vidéo en noir et blanc dans laquelle les tons noir, blanc et gris sont directement liés à la température. IR détecte la chaleur, et plus la matière filmée est chaude, plus elle apparaît sur l’image. Les officiers ont arrêté la caméra quand ils ont dû retourner à la base et l’objet a disparu derrière les nuages.

 

 

 

Les trois extraits vidéo  ( captures) sont dans l’ ordre chronologique

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

S i cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

La deuxième expulsion s’est produite à la fin de la vidéo:

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

Publié dans UFOLOGIE

Commenter cet article