Début juillet la sonde Juno, qui a mis cinq ans pour atteindre Jupiter depuis son départ en août 2011, s'est rapprochée de la planète géante pour s'installer en orbite stationnaire autour d'elle. Pendant les deux mois qui ont suivi, la sonde a réduit son orbite. Sur l'une des images publiées sur le site de la NASA on aperçoit la Grande tache géante — un immense anticyclone soufflant à près de 430 km/h. Ces photos ont été prises le 11 décembre au moment du rapprochement maximal de Jupiter, quand la sonde se trouvait à 460 000 km des couches supérieures des nuages de la planète géante. On y voit également les "perles de Jupiter" et d'autres ouragans.

Le diamètre de cette tache est trois fois plus large que notre planète, et les variations de température dans ces points chauds et froids dépassent plusieurs centaines de degrés.

Le prochain rapprochement, prévu le 2 février 2017, permettra à la NASA de poursuivre l'étude des mystères de cette planète gigantesque.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201701171029630858-sonde-juno-jupiter/

Retour à l'accueil