Dans cette image on voit l’avant et l’après que l’atterrisseur se soit crashé sur la planète en créant un nouveau cratère. A quelques kilomètres, on aperçoit une tâche blanche, c’est le parachute.

 

L’Agence spatiale européenne (ESA) n’aura pas réussi à faire se poser Schiaparelli, l’atterrisseur martien. L’engin, avec lequel l’agence avait perdu le contact après qu’il se soit libéré de la sonde, s’est écrasé sur la planète rouge.

 

L’atterrisseur a percuté la surface de la planète a une vitesse trop élevée

L’atterrisseur est donc arrivé à une vitesse plus rapide que prévu à la surface de la planète et il a fini par s’écraser sur le site prévu pour l’atterrissage.D’après les premières analyses faites par les ingénieurs de l’agence, le grand parachute du module aurait été éjecté quelques secondes trop tôt et les rétrofusées se seraient coupées prématurément.

 

Retour à l'accueil