Cela fait maintenant plus de trois mois que Juno gravite en orbite autour de Jupiter. La sonde a été envoyée autour de la planète afin d’y collecter des informations sur sa formation ou son évolution dans le temps. Cependant, depuis plusieurs jours, les problèmes se multiplient pour la Nasa. Actuellement, Juno fait le tour de Jupiter en 53 jours. Ce mercredi, elle devait effectuer une manœuvre pour réduire la durée de son orbite à 14 jours afin de pouvoir effectuer de nouvelles observations. Une manœuvre qui n’a pas fonctionné en raison de la panne de deux trappes. Les scientifiques du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa ont constaté que « les deux vannes antiretours d’hélium n’ont pas fonctionné comme prévu ». En raison de ce décalage, l’agence spatiale américaine a décidé de reporter l’allumage du moteur censé modifier la trajectoire de la sonde Juno.

Outre ce problème de moteur, les systèmes informations de la sonde se sont mis automatiquement en veille ce mercredi, sans intervention de la Nasa. Ils se sont finalement rallumés plus tard et fonctionnent à nouveau normalement, mais ce mode de sécurité a empêché Juno d’effectuer une récolte de données prévue à l’occasion d’un survol rapproché de la géante gazeuse.

Retour à l'accueil