Le FAST est un immense « bol » de métal d’un diamètre de 500 mètres qui vient tout juste d’être achevé en Chine, au sud de la province de Guizhou. C’est 200 mètres plus large que le plus grand des radiotélescopes jamais construit : le radio-télescope d’Arecibo, Porto Rico, qui détenait jusqu’ici et depuis les années 1960 le titre de plus grand radio-télescope au monde. Son but est d’accélérer la recherche de preuves de vie extra-terrestres. Et il a quelques atouts pour y parvenir.

Sa surface est constituée de milliers de triangles, dont il est possible de changer individuellement l’inclinaison. Et ce afin de pouvoir « orienter » le télescope, ou plutôt d’augmenter son champ visuel. Celui-ci serait équivalent à ce que pourraient faire deux Arecibo réunis. Par ailleurs, les capteurs qui l’équipent seraient entre 5 et 10 fois plus sensibles que les équipements d’Arecibo ou de l’Effelsberg 100-m près de Bohn en Allemagne.

 

Ainsi, les scientifiques pensent pouvoir voir beaucoup plus loin et mieux qu’avec la technologie actuelle. Le télescope devrait également aider les scientifiques à détecter et localiser davantage de pulsars, ce étoiles à neutrons qui tournent sur elles-mêmes à une vitesse folle, et transmettent un signal régulier périodique lorsque leur faisceau d’ondes électromagnétiques passe dans le champ de la Terre.

 

http://www.papergeek.fr/la-chine-allume-le-plus-grand-radio-telescope-chasseur-extra-terrestres-monde-8491

Retour à l'accueil