POURQUOI MARS EST MORTE ET INHABITABLE

Publié le par internaaze

Mars est aujourd’hui une planète morte. Mais ça n’a pas toujours été le cas. On a découvert avec le rover Curiosity, que Mars a été habitable pendant 1 milliard d’années. Il y avait de l’eau buvable qui coulait à la surface. Il y avait des océans, une atmosphère agréable… Que s’est -il donc passé ? Comment est-on passé d’une planète ressemblant beaucoup à la Terre… à Mars la Rouge ? Est-ce que la Terre pourrait connaître le même sort ?

Depuis le 22 septembre 2014, la sonde MAVEN est en orbite autour de la planète Mars. Sa mission principale est de déterminer les processus d’échappement atmosphérique martien et de retracer l’évolution passée du climat martien. Il semblerait que la sonde a bien travaillé puisque la NASA a déjà communiqué sur les résultats qui seront publiés aujourd’hui dans les revues Science et Geophysical Research Letters.

En effet, en comprenant comment l’atmosphère martienne s’est échappée de la planète, les chercheurs peuvent comprendre comment les océans et le gaz carbonique, qui étaient présent au début de la formation de la planète, ont disparu.

Pour expliquer le phénomène découvert de la manière la plus simple possible, on peut dire que l’atmosphère de la planète s’est déversée petit à petit dans l’espace à cause des vents solaires qui n’ont été déviés par aucun champ magnétique. Peu après la naissance de notre système solaire, des vents solaires qui se sont rués à 1,6 millions de kilomètres par heure ont fait perdre à l’atmosphère martienne sa densité qui la protégeait d’un assèchement. Et c’est en refroidissant il y a plusieurs millions d’années que Mars aurait perdu ce fameux champ magnétique qui lui permettait de détourner les vents solaires — champ magnétique qui protège encore la Terre.

Pour résumer ces découvertes, on peut dire que si Mars est aujourd’hui la planète inhospitalière et sèche qu’on connaît, c’est parce qu’un changement climatique brutal et dramatique a refroidi le cœur de la planète jusqu’à la priver de son champ magnétique qui permettait de dévier les vents solaires. Une fois cette barrière levée, le Soleil a attaqué la couche protectrice de l’atmosphère martienne et l’espace a fini par aspirer son atmosphère… et ses océans. L’atmosphère martienne est aujourd’hui, heureusement pour les projets d’exploration humains, tout juste capable de faire en sorte que les vents solaires n’atteignent pas le sol de la planète.

Publié dans MARS

Commenter cet article