90 MENHIRS DECOUVERT DANS STONEHENGE

Le site de Stonehenge, en Angleterre, n'a pas fini de nous étonner. On avait déjà appris l'an dernier que le site mégalithique était loin d'être aussi isolé qu'on pouvait le penser en l'observant aujourd'hui. Outre d'autres éléments rituels à proximité, dont une grande ligne nommée "Cursus" qui servait fort probablement à des processions, un autre établissement situé à moins de 2,5 kilomètres de là, Durrington Walls, révélait des traces d'occupations humaines néolithiques.

Les bâtisseurs de Stonehenge avaient construit un vaste enclos que les archéologues ont surnommé une "super henge" à Durrington Walls voici 4500 ans. Ce cercle de terre de plus d'un kilomètre et demi de diamètre ne comportait jusqu'ici aucun monument de pierre. Mais les archéologues du Stonehenge Hidden Landscapes Project viennent de révéler que leurs investigations, basées notamment sur des relevés radar, ont permis de détecter une ligne comprenant environ 90 menhirs enterrés, formant une sorte de "C" allongé sur l'un des côtés de Durrington Walls.

Si l'enclos de terre de Durrington Walls a été construit un siècle après l'érection du dernier cercle de Stonehenge, il semblerait bien que les menhirs enterrés, eux, soient contemporains, voire même plus anciens que le célèbre monument. ils représentaient peut-être une voie processionnaire, dans la complexité rituelle de l'ensemble formé par Durrington Walls et Stonehenge.

Cette découverte "qui a été préservée de manière remarquable, a des implications significatives pour notre compréhension de Stonehenge et de son environnement naturel", explique le professeur Vincent Gaffney, de l'université de Bradford, l'un des deux directeurs du projet, pour qui "cela fait la démonstration d'une phase complètement inattendue d'architecture monumentale sur l'un des plus grands sites cérémoniaux de l'Europe préhistorique".

La ligne de mégalithes enterrés "change fondamentalement notre compréhension de Stonehenge et du monde autour de lui", affire Paul Garwood, préhistorien à l'université de Birmingham. "Tout ce qui a été écrit précédemment sur le paysage de Stonehenge et les monuments anciens qu'il comporte va devoir être réécrit".


http://espace-temps.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/09/07/les-90-menhirs-enterres-de-stonehenge-569029.html

Retour à l'accueil