Au sud du centre de l'empire inca, un immense plateau s'étend dans les Andes : l'Altiplano. Après le plateau tibétain, c'est le deuxième plus grand plateau de haute altitude de la terre. D'une altitude moyenne de 3300 m, il est entouré de montagnes et de volcans. À la Préhistoire, il était vraisemblablement recouvert d'une vaste mer intérieure, dont seuls deux lacs subsistent encore : le lac Titicaca et le lac Poopó.

En 1978, en analysant des photographies aériennes, l'Écossais Jim Allen s'est rendu compte que l'Altiplano semblait correspondre de près à la description faite par Platon de la plaine où se trouvait la capitale de l'Atlantide. Selon Platon, cette plaine était rectangulaire, encerclée par des montagnes, comportant une petite colline en son centre, proche de la mer.

La traduction de Platon dont Allen s'est servi précisait aussi que la plaine était bien au-dessus de la mer et descendait jusqu'à la moitié de cette altitude du « côté long » du continent. Ces descriptions s'accordent bien à l'Altiplano bolivien.

Pour Allen, même les dimensions spécifiques de Platon, 3000 × 2000 stades, sont conformes si on réinterprète légèrement cette ancienne unité de mesure. Après plusieurs expéditions, Allen à localisé ce qu'il tenait pour la petite colline formant le centre de la cité d'Atlantide, une colline appelée Pampa Aullagas, proche du lac Poopó.

Source - http://www.inmysteriam.fr/anciennes-civilisations-du-sud/a-la-recherche-de-vestiges-atlantes-sur-laltiplano-bolivien.html

Retour à l'accueil