LES ENIGMES DE PLUTON

Publié le par internaaze

Sur des grandes planètes rocheuses comme la Terre ou Mars, la présence de montagnes ne surprend pas : "La chaleur interne et les mouvements tectoniques entraînent des phénomènes volcaniques qui sont à l’origine de leur création", explique le scientifique.

Petite, seule et froide

Il y a une autre catégorie d’astres connus pour leurs sommets : les satellites des grandes planètes. Ils sont soumis à des forces de gravité très importantes et variables qui créent des mouvements et des frictions sous leur surface et engendrent, là encore, des volcans. "Io, un satellite de Jupiter, est ainsi secoué d’éruptions volcaniques en permanence", précise François Forget.

Pluton n’est pas de la taille de la Terre, et n’a rien d’un vulgaire satellite. La cible de la curiosité de la sonde américaine New Horizons est seule (pas de grosses planètes à proximité), petite et froide. Le cocktail parfait pour n’avoir que des reliefs à faire rigoler n’importe quel alpiniste amateur. Pourtant, "sur ces premières photos, on a même l’impression qu’il y a des chaînes de montagnes", remarque François Forget.

Ces massifs glacés non seulement existent alors qu'ils ne le devraient pas, mais ils sont, en outre, relativement récents. Ce qui, en langage d’astrophysicien, signifie qu’ils datent de "quelques dizaines de millions d’années", précise le scientifique du CNRS. Les photos prises par la sonde ne révèlent, en effet, pas de traces visibles de cratères dus aux impacts avec des astéroïdes et autres débris spatiaux, qui sont inévitables pour une planète vieille de plus de quatre milliards d’années. La surface de Pluton a donc été renouvelée avant la création des montagnes.

http://www.france24.com/fr/20150716-photos-montagnes-pluton-enigme-scientifique-new-horizons-espace-nasa

Non loin de ces montagnes, une autre surprise assez fascinante : une plaine de glace avec des sortes de tranchées ressemblant à des formes craquelées de boues desséchées que l'on peut voir sur Terre. Cette plaine est située au "coeur du coeur" de Pluton. La configuration est difficile à expliquer de l'aveu même des scientifiques concernés.

Enfin, on savait depuis des années déjà qu'il y avait du monoxyde de carbone à la surface de Pluton, mais on ne savait pas où. Les données de New Horizons ont permis de le situer, et il est concentré dans une région à l'ouest du "coeur". Y a-t-il une source de gaz carbonique en ce lieu ? Sinon, qu'est-ce qui cause cette concentration très localisée ? Il faudra encore attendre pour avoir des éléments.

Publié dans EXPLORATION

Commenter cet article