La lune est entourée d’un nuage de poussière, alimenté par les impacts de comètes et d’astéroïdes qui s’écrasent sur le sol lunaire.

Une enveloppe de poussière surplombe la Lune en permanence, produite par les impacts incessants de comètes et d’astéroïdes s’écrasant sur le sol lunaire. Tel est le résultat d’une étude publiée le 17 juin 2015 dans la revue Nature.

Selon ces travaux, la densité de ce nuage augmente fortement lors des pluies de météores, comme les Géminides au mois de décembre.

Ce résultat est issu de mesures réalisées par la sonde spatiale LADEE (Lunar Atmosphere and Dust Environnement Explorer), laquelle a réalisé plus de 140.000 prélèvements de poussière lunaire, entre 20 et 100 kilomètres d’altitude au-dessus de la surface de la lune.

D’après ces travaux, la principale contribution à ce nuage provient de la poussière rejetée par les comètes, et dans une moindre mesure celle émise par les astéroïdes

Les premiers signes d’existence de ces nuages de particules au-dessus de la Lune datent des années 1960 : à cette époque, les caméras de la NASA à bord des atterrisseurs lunaires avaient en effet capté une lueur brillante au cours des couchers de la Lune, suggérant la présence d’un tel nuage.

Plusieurs années plus tard, les astronautes du programme d’Apollo ont signalé cette même lueur très lumineuse au-dessus de la surface de la Lune, mais cette fois à l’aube.

Toutefois, les auteurs indiquent que le nuage décrit dans cette nouvelle étude ne serait peut-être pas susceptible d’expliquer à lui seul ces lueurs observées par les astronautes d’Apollo.

Cette étude a été publiée le 17 juin 2015 dans la revue Nature, sous le titre « A permanent, asymmetric dust cloud around the Moon ».

Retour à l'accueil